18 novembre 2015

Maudits soient ils...

Mes enfants, mes tout petits, mes amours....

Ils ne vous ont pas épargnés. Ils ont réduit à néant l'univers magique, féérique, et insouciant dans lequel nous tentions de vous préserver. 
Ils ont semé la graine de la méfiance, de la peur, de la tristesse. Ils ont fait germer en vous l'idée que le monde que nous vous avons construit est un monde où le pire peut arriver...

Maudits soient ils. 


Ils se sont attaqués à n'importe qui, froidement, avec barbarie. Mes tous proches ne sont pas touchés directement, mais malgré tout nous n'avons pas été épargnés...Nous connaissons tous des amis, des collègues, qui ont perdu un frère,une soeur, une cousine, un ami...
Après la sidération liée aux faits eux mêmes, vient le temps des témoignages, des hommages...et je les prends en plein coeur. Je lis ces magnifiques témoignages: "vous n'aurez pas ma haine", "je continue à vivre", "je ne vous ferai pas l'honneur de vous haïr"...ils sont admirables mais je ne sais pas comment ils font. 
Mon coeur à moi est rempli de cendres. De désespérance, de haine et de tristesse. 
Et pourtant, digérer mes propres émotions, retrouver la saveur de la vie, reprendre un quotidien souvent répétitif et chiant n'est pas la chose la plus difficile que je doive encaisser. Je dois "en parler avec mes enfants"...

Nous, parents, avons reçu plein de supports pour parler de "ça" aux enfants....

Mais je ne veux pas avoir à leur en parler. Utiliser des mots comme "attentats", "tuer", "terroristes" avec mes enfants, me semble totalement contre-nature. Je prends mon courage à 2 mains, parce qu'il  le faut...pour limiter les dégâts, pour éviter les traumatismes...mais merde, ils n'ont rien demandé. Ces atrocités ne devraient pas faire partie de leur discussions, de leurs quotidien. Ils en parlent à la récré, entre eux. Cette chose monstrueuse est entrée dans leur conversations...:"tiens, file moi un BN, tu savais que normalement, ils auraient dû faire péter le stade de France?"

Dire que je râlais quand ils se disputaient pour savoir si "raïquaza ex full art" est plus fort que "dragofeu méga-ex"(si si, ça existe, c'est du pokémon) ...je dois maintenant subir leurs disputes au sujet du nombre de terroristes morts "mais si je te jure qu'il y en a 8 qui se sont fait exploser", mais non je te dis que c'est 7....discussions abominables dont chaque mot est un coup au coeur. L'incongruité de ces discussion me semble surnaturelle, et me file la nausée.

Maudits soient ils. 

Ma poupinette de 5 ans, mon adorable chérinette, qui chante "libéréééééééé, délivrééééééé" à longueur de journée, qui a hâte d'être une femme pour se mettre du vernis à ongles, pour qui les 3 femmes les plus formidables de la planète sont (dans l'ordre) la reine des neige, la maîtresse et sa maman. Mon trésor d'innocence, qui croie dur comme fer que le père noël travaille dur en ce moment pour lui apporter tout ce qui est estampillé de près ou de loin "reine des neige", pour qui l'épreuve suprême consistait encore hier à devoir manger à la cantine...ma trésorinette m'a demandé avec sa candeur adorable: "maman, si on prend le train pour aller voir grand-pa, est ce qu'on va être tués?"....
Maudits soient ils, ceux qui ont mis ces mots dans la bouche adorable de mes trésors. Ils ont fait de tous ces enfants, les victimes collatérales de leur barbarie meurtrière. 

Maudits soient ils. 

Merci aux petits quotidien, à bayard, astrapi etc...de nous donner les mots pour leur expliquer l'inexplicable. Mais je suis incapable de leur lire ces mots incongrus sans avoir la voix qui tremble...
expliquer avec des mots d'enfants...? mais il n'y a pas de mots d'enfants dans le registre barbarie, terrorisme, haine...Le champs lexical des mots d'enfants n'inclut pas cette situation.Et j'aurais voulu que ça reste comme ça. Dans les mots d'enfants, on parle de licorne, de voitures de course, de fées et de pirates, d'arc en ciel, de légos et de playmobils. Les méchants sont ceux qui ne veulent pas jouer avec eux (au pire). On joue à la bagarre, et même aux bandits. 
"pan t'es mort"....et on se relève pour aller goûter. 

J'ai dû expliquer daesh, djihadistes, guerre, islamiste, amalgame, terroriste, kamikaze, et  je les ai maudits à chaque instant...

Maudits soient ils. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire